Les 3 Mousquetaires en Suède: la comédie musicale

Je reproduis la nouvelle mirifique que m'a rapporté ma bien-aimée newsletter du meilleur site consacré à Alexandre Dumas. Autant vous dire que je fus spontanément enchantée d'en lire la contenance… J'ai mis en gras ce qui mérita d'éveiller votre bienveillant assentiment.


Une universitaire française installée à Stockholm nous recommande un spectacle signé du metteur en scène norvégien Alexander Mørk-Eidem, et qui connaît actuellement un succès retentissant dans la capitale suédoise. Comédie musicale directement inspirée des Trois Mousquetaires, le concept en est simple : l'intrigue du roman est suivie au pied de la lettre, chaque personnage étant représenté par l'imitation physique (avec leurs morceaux célèbres à la clé) des stars des dernières décennies. L'acteur principal représente ainsi Joe Tempest (chanteur du groupe Europe), qui figure d'Artagnan. Celui-ci quitte sa campagne dans l'espoir de devenir chanteur de hard-rock à Paris. Il tombe évidemment sur Rochefort (Prince) et Milady (Madonna), ainsi que sur Tréville (Bono de U2). Athos, Porthos et Aramis sont représentés par des chanteurs de hard rock, Constance est un mélange d'Olivia Newton-Jones et de Maria Carey, la Reine figure Nina Hagen, etc… Le tout est volontairement très kitsch, avec une multitude d'amalgames et de clichés à prendre au second degré. L'intrigue est parfaitement intégrée au spectacle, relevant à la fois du concert, de la comédie musicale et du théâtre. Ajoutons une empreinte très "queer" à tout cela (Madonna/Milady n'est pas une ancienne prostituée mais un travesti…), une scénographie intelligente… Tout cela forme un spectacle de qualité très appréciable, malgré quelques "lourdeurs". L'esprit "sex, drugs and rock'n'roll", présent tout au long des trois 3 heures de spectacle, est bien adapté à notre époque. Le tout se laisse voir et entendre avec plaisir, d'autant que les grandes lignes du roman sont respectées plus que de coutume dans un spectacle de ce genre. Stockolms Stadsteater, jusqu'au 23 octobre 2009.

Ah je vous vois venir: "On a bien Mozart l'opéra rock ici!"… Taratata, jeunes effrontés! Emmanuel Moire a entendu toute la frustration qui perce derrière cette plainte déchirante déguisée en sarcasme et il vous a répondu:

Commentaires: lire et poster | Envoyer à un ami

Publicités

~ par plumsunday sur 9 juillet 2009.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :