Le monde a besoin de lui: Uwe Boll

Nous ne pouvions rester sourd face à la rixe risible du moment qui secoue la toile cinéphilique.

Nous avions bien essayé de résister à la facilité que procure une critique constructive ou pas (pas besoin d'arguments recherché) du pape du nanar transgénique, digne représentant du gâchis de franchise au même titre que Paul W.S. Anderson lui-même. Certes, nous avions décidé de ne pas évoquer les sites anti-Boll clamant dans les termes les plus colorés et les plus hilarants la nullité athmosphérique de la filmographie de l'accusé en question.

Mais l'évidence s'est manifestée aujourd'hui en notre esprit dans tout l'éclat de sa pureté: les lecteurs de Plumsunday doivent savoir! Pour ceux qui ignorent tout de la bête, sachez que ce n'est pas la première fois que Mister Boll fait parler de lui. Les accroches de l'ex-boxeur avec la presse -ou les gens qui ont un minimum de bon goût en général- sont nombreuses et légendaires et alimentent périodiquement les news d'Imdb en manque d'action. Souvenez-vous de la fois où un réalisateur pas commode avait organisé des combats de boxe contre ses détracteurs critiques de cinéma. C'était lui. Plus récemment il s'est à nouveau illustré par son franc-parler en se fendant de cette humble déclaration: 

"Nous allons détruire Indiana Jones au box-office ! Nous savons tous qu'Harrison Ford est plus vieux que mon grand-père et que son temps est révolu. Spielberg se ramollit. Cela s'est vu dans La Guerre des mondes (putain mais pourquoi le grand-frère survit ?), mais aussi dans certaines séquences des Dents de la Mer, de E.T., de Munich… Ma performance dans Postal en tant que gérant de parc d'attractions nazi enterre facilement celle de Ben Kingsley dans La Liste de Schindler !"

 

Où était donc passée notre conscience de chroniqueuses dévouées à l'objectivité pérenne du journalisme d'investigation?

Ventre-Saint-Gris! Il n'est pas dit que le silence aura raison de nous. Voici donc une retranscription chronologique du nouveau fait d'arme de la bête, largement copiée-collée du site CinéBlogywood dont nous saluons l'équipe chaleureusement.

Rappel des faits: 8 avril 2008: La Pétition pour mettre Uwe Boll au chômage

Sur le web : "Mesdames et Messieurs, nous avons enfin la chance de débarrasser le monde du cinéma d'un cancer" : Uwe Boll !

C'est en ces termes pas sympas que slashfilm.com a révélé que le réalisateur allemand pourrait arrêter de tourner (des daubes) si un million d'internautes signaient la pétition en ligne Stop Dr. Uwe Boll.
Le bonhomme est accusé d'avoir raté des adaptations de jeux vidéos : Alone In The Dark, The House of the Dead, BloodRayne, In the Name of the King : A Dungeon Siege Tale (dont on avait ri ici), Postal… Aucune circonstance atténuante.
Le million ! Le million !

Quand Uwe a appris que 18.000 personnes avaient déjà signé la pétition, il a déclaré qu'il en faudrait plus pour qu'il arrête tout en admettant qu'il pourrait lâcher l'affaire si le nombre de ses détracteurs était important. D'où l'objectif du million de signataires.

Deux bémols cependant : 1) il n'est pas dit que Boll tienne sa promesse (cf photo ci-contre) ; 2) Tunnel Rats, Far Cry, Zombie Massacre et BloodRayne 3 sont déjà en production donc Uwe continuera de sévir bien après sa retraite forcée…

(Anderton)

 

Situation actuelle: 11 avril 2008: Pétition: Uwe Boll se lâche en vidéo

Sur le web : On vous a déjà parlé de la pétition anti-Uwe Boll. Rappel des faits : des internautes ont lancé une pétition en ligne pour demander au réalisateur allemand d'arrêter de faire du cinéma car ses films (Alone In The Dark, The House of the Dead, BloodRayne, In the Name of the King : A Dungeon Siege Tale, dont on avait ri ici…) sont trop nuls.

Le bonhomme a d'abord déclaré qu'il jetterait l'éponge si un million de personnes votaient contre lui. Puis, il a expliqué le fond de sa pensée dans une vidéo à voir ci-dessous et dans notre playlist Wat. Pour ceux qui ne maîtrise pas toutes les nuances de la langue de Shakespeare aboyée avec un accent allemand, voici ce que balance l'ami Uwe.

"Pas un putain d'attardé comme Michael Bay"

Il invite chacun à lancer une pétition en sa faveur. Et de justifier : "Je ne suis pas un putain d'attardé comme Michael Bay ou d'autres mecs qui font ce business, ou comme Eli Roth qui refait toujours le même film de merde encore et encore… Si vous regardez vraiment mes films, vous verrez mon vrai génie".

Malin, il en profite pour faire de la pub pour son dernier film : "Si vous allez voir Postal (on vous a montré un extrait ici) le 23 mai, vous verrez que j'ai réalisé un film comme personne n'en a réalisé dans les dix dernières années et qui est largement mieux que ces conneries de critique sociale à la George Clooney que vous vous tapez chaque week-end. Il faut vraiment vous réveiller et me voir comme je suis : le seul génie dans ce putain de business". Une chose est sûre : Boll a des balls !

(Anderton)

 

Quand on vous disait que c'était du lourd…ça valait bien une 3ème note en 48h…

 

Commentaires: lire et poster | Envoyer à un ami

Publicités

~ par plumsunday sur 11 avril 2008.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :