Jusqu’ici, tout va bien

Lundi tôt le matin, je sors de ma léthargie réveillée au son de la nouvelle action d'éclat de notre cher président. Qu'a-t-il bien pu inventer cette fois ? Pas moins de 1.000 policiers, CRS et membres du RAID, envoyés à Villiers-le-Bel, Sarcelles et Gonesse à 6h du mat. Sens de la justice et de la vérité dans une "zone de non-droit"? Avec le maire prévenu après les médias? Après le Plan Banlieue où l'élément que tout le monde a retenu est le déploiement de 4000 policiers dans les quartiers dits "difficiles" (entendez "chez les voyous de banlieue, les immigrés quoi")? C'est juste le nouvel acte de la politique spectacle sécuritaire de notre cher président, l'exploitation de la peur, suite… Jaurès, si tu nous entends…

Ahh…nous sommes en Février… ça me rappelle que pour trouver du taf cet été, je vais encore en baver. Et tournent dans ma tête ces ritournelles…

 

Et l'on reste à leurs yeux les parasites à leur paradis du fric
Ou au mieux les fourmis de corvée aux tâches merdiques
On serait là à notre place de choix
Parce qu'étriqués du crâne, parce qu'inscrit dans nos gênes, parce qu'enfin
La sève de nos élans s'évalue à presque rien
(…) Mais là n'est pas le pire (…)
Le pire est qu'on ait fini par le croire mon frère
Le pire est qu'on en ressorte avec le mépris de nous même. (Le Pire, La Rumeur)

 

 

Quelle chance, quelle chance
D'habiter la France
Dommage que tant de gens fassent preuve d'incompétence
Dans l'insouciance générale
Les fléaux s'installent – normal
Dans mon quartier la violence devient un acte trop banal
Alors va faire un tour dans les banlieues
Regarde ta jeunesse dans les yeux
Toi qui commande en haut lieu
Mon appel est sérieux
Non ne prend pas ça comme un jeu
Car les jeunes changent
Voilà ce qui dérange
Plus question de rester passif en attendant que ça s'arrange
Je ne suis pas un leader
Simplement le haut-parleur
D'une génération révoltée
Prête à tout ébranler
Même le système
Qui nous pousse à l'extrême (Le Monde de demain, NTM)

 

 

Mais ma France à moi elle vit, au moins elle l'ouvre, au moins elle rit,
Et refuse de se soumettre à cette France qui voudrait qu'on bouge.
Ma France à moi, c'est pas la leur, celle qui vote extrême,
Celle qui bannit les jeunes, anti-rap sur la FM,
Celle qui s'croit au Texas, celle qui a peur de nos bandes,
Celle qui vénère Sarko, intolérante et gênante.
Celle qui regarde Julie Lescaut et regrette le temps des Choristes,
(… )Et qui prétend s'être fait baiser par l'arrivée des immigrés,
Celle qui pue le racisme mais qui fait semblant d'être ouverte,
Cette France hypocrite qui est peut-être sous ma fenêtre,
Celle qui pense que la police a toujours bien fait son travail,
Celle qui se gratte les couilles à table en regardant Laurent Gerra,
Non, c'est pas ma France à moi, cette France profonde
Alors peut-être qu'on dérange mais nos valeurs vaincront
Et si on est des citoyens, alors aux armes la jeunesse,
Ma France à moi leur tiendra tête, jusqu'à ce qu'ils nous respectent.
 (Ma France à moi, Diam's)

 

 

 

 

Dédicace aux grands frères et aux parents.

Commentaires: lire et poster | Envoyer à un ami

Publicités

~ par plumsunday sur 20 février 2008.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :